Livres

La guerre des mondes – H.G. Wells

la guerre des mondes
14/20

Synopsis

La guerre des mondes est un récit passionnant qui relate l’invasion de la Terre par des Martiens. C’est un témoin extérieur qui nous montre le désarroi et la lutte désespérée des hommes face à un cataclysme directement sorti de l’enfer. Si les Martiens sont d’abord présentés comme des êtres faibles (la gravité terrestre, trois fois plus forte que celle de Mars, les empêche effectivement de se mouvoir rapidement), ils ne vont pas tarder à dévoiler leur puissance, qui n’aura d’égale que leur cruauté.

Mon avis

Un classique de la SF par lequel il fallait que je passe ! Wells est vraiment en avance sur son temps dans ce bouquin mais quand même reste enchaîné dans son temps. Comme pour le portrait de Dorian Gray, les sujets bordés semblent intemporels. Alors même si l’époque du récit nous semble trop éloignée pour vraiment nous sentir concerné, il suffit de voir avec quelle facilité les films de SF savent adapter les romans à notre époque. Tout est déjà écrit, il ne reste « plus qu’à » rafraîchir les décors et le tour est joué.

J’ai vraiment été sidéré de la fidélité du récit avec le film de Spielberg de 2005. Bien sur les personnages, la ville, l’époque changent. Mais le dérouler de l’histoire et sa conclusion sont strictement les mêmes. Comme quoi Wells avait déjà tout prévu. Pour les puristes, le film de 1953 est évidemment beaucoup plus fidèle puisqu’il se passe à la même période et conserve les mêmes personnages.

Un bon roman d’anticipation certes. Mais anticipation de quoi ? Pas de l’arrivée des extraterrestres à proprement parler, mais plus de la réaction humaine. La longue scène où deux personnages sont coincés sous terre à proximité des aliens, et la montée de leur folie était juste géniale. Il faut attendre malheureusement la moitié du livre pour y arriver mais ensuite tout s’enchaîne.

Le reste du bouquin est extrêmement descriptif. Le style de l’époque sans doute. De longues tirades sur des éléments inintéressants pour moi. Le narrateur offre un témoignage qui se veut trop objectif, rendant une partie du récit plutôt mou. Mais peut-être est-ce un problème de notre époque, de toujours vouloir être stimulé sans arrêt.

En conclusion, comme plusieurs livres qui commencent à dater, l’écriture pourrait en freiner certains. Facile mais pas forcément toujours digeste. Pour autant, l’avant-gardisme de la SF mérite qu’on se retourne dessus.

J’espère ne pas vous avoir découragé, ça reste un petit livre qui se finit vite.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s