Livres

Zom-B, tome 1 – Darren Shan

zom-b
15/20

Synopsis

Lorsque les premières vidéos d’attaques de zombies sont mises en ligne sur YouTube, personne ne peut y croire. Pourtant, on y voit bien des créatures dévaster l’Irlande… Mais pour B, le plus important est déjà de survivre au lycée et d’éviter de croiser son père, un alcoolique, raciste revendiqué et à la main lourde.

Mon avis

Ce qui m’a en premier surpris dans ce petit bouquin c’est la présence de plusieurs illustrations au fil des pages. Cela, en plus du petit format, du personnage principal qui est au collège, et d’une écriture plutôt simpliste, pourrait laisser à croire que ce livre est destiné à un publique plutôt jeune. Je dois dire que sur ce point je suis mitigé.

Car en dehors de ces points, l’auteur utilise un vocabulaire cru, décrit des situations violentes, dures, et les illustrations sont directes. Donc âme sensible s’abstenir. Pour autant… qui n’a jamais lu un Chair de poule quand il était jeune ? C’est exactement le frisson que j’ai ressenti en lisant se livre, une histoire pour la jeunesse mais qui n’est pas tout rose et où tout ne finie pas bien !

Donc finalement, comme je pouvais le dire aux parents cherchant un livre pour leur enfant durant mon job étudiant en médiathèque, il faut connaitre la sensibilité de l’enfant, ne pas s’en faire tout un cinéma (après tout ce qu’ils voient au cinéma on ne va pas me dire qu’un livre va faire plus de dégât). Bref, à mettre dans les mains d’un public averti.

Bah oui, une histoire de zombies ça implique des vignettes moins glamours que les dystopies lissent et romanesques. Surtout quand l’auteur se fait le pari de s’attaquer directement aux lecteurs. Oui oui, l’auteur nous en envoie plein la figure. Vous croyez ne pas être raciste, ne pas être imprégné des stéréotypes que l’on vous balance en masse chaque jour dans les livres, séries, média ? Lisez ce livre, puis une fois passé le chapitre 24 revenez ici pour qu’on en parle. Perso, je me suis fait avoir comme une bleue.

L’auteur réussi donc plusieurs paris : un livre jeunesse, qui fait peur, rend mal à l’aise, parle de sujets de société, sans nous faire la morale et pourtant… Malgré tout, heureusement que l’histoire est courte. La façon simpliste qu’à l’auteur de raconter son histoire à fini par me désintéresser rapidement. La mythologie qu’elle invente autour du zombie ne m’a pas non plus convaincue jusque-là. Comme le tome 1 pourrait avoir une pseudo fin, tout le monde ne saura pas rester sur sa faim mais perso je n’éprouve pour l’instant pas l’envie d’aller plus loin avec B.

Quelle surprise vous a le plus marqué dans ce tome 1 ?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s