Livres

Les Vivants, tome 2 : Les Proies – Matt De La Peña

les-vivants-tome-2-les-proies
16/20

Synopsis

Quand le tremblement de terre a frappé, Shy était en mer pour son job d’été. Le paquebot où il était employé comptait parmi les plus luxueux qui aient jamais existé. Il repose maintenant au fond de l’océan Pacifique, avec presque tous ses passagers. Shy n’a pas été le seul à s’en tirer. Addie, fille d’un richissime et mystérieux homme d’affaires, l’a rejoint sur son canot de sauvetage. Mais lorsqu’ils ont atteint l’île providentielle où se sont réfugiés les rares survivants, elle s’est évanouie dans la nature. Shy se console en retrouvant Carmen, sa superbe collègue, et ensemble ils découvrent un moyen de rentrer chez eux. Avant de disparaître, Addie lui a confié un secret. Un secret pour lequel certaines personnes seraient prêtes à tuer – et ont déjà tué. Elle possède le moyen de tout faire basculer. Mais où est-elle ? Tous les indices pointent vers la Californie, dévastée par les catastrophes et infestée de gangs armés. La route sera longue…

Mon avis

Le premier tome avait été un coup de cœur (voir mon avis ici), et ce deuxième volet est dans la continuité du premier. On pourrait penser que toute l’action est concentrée dans un tome mais non, l’histoire reste haletante de bout en bout.

Si j’ai trouvé un léger ennui durant la première partie de ce livre, c’est en partie parce que je sortais d’une expérience de lecture plutôt désagréable, et parce que j’avais lâché Shy et compagnie depuis plusieurs mois, ce qui m’aura d’ailleurs permis de comprendre que je suis faite pour lire une saga à suivre, et pas attendre 1 an entre chaque bouquin. Déjà parce que j’ai une mémoire de poisson rouge, mais aussi parce que replonger dans un univers est compliqué, retrouver l’attachement des personnages ne se fait pas si facilement pour moi, et donc enchaîner les deux tomes aurait été profitable au ressenti que j’ai de l’histoire.

Il n’empêche, que j’ai beaucoup aimé la suite et fin de ce tome, en premier lieu parce qu’elle fait très mature, réel, et pas la happy ending toute pourrie que l’on trouve trop souvent. Une fin en demi-teinte qui nous laisse apprécier l’histoire déjà raconter et imaginer la suite si ça nous chante. J’ai en fait adoré cette fin, un partie prit qui aura au moins évité à l’auteur d’être trop nunuche ou de faire un faux pas.

Bref, un très bon moment passé avec Shy que j’admire encore plus maintenant.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s