Livres·Séries

Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan – Diana Gabaldon

Synopsis

En 1945, une infirmière de guerre, Claire Randall, mariée à un descendant de capitaine des Dragons, Frank Randall, se retrouve transportée dans l’Écosse révoltée de 1743. Elle y rencontre l’ancêtre de son mari, le capitaine Jack Randall, la rébellion et l’un de ses protagonistes, le fringuant guerrier des Highlands, Jamie Fraser.

Livre

L’engouement autour du livre et de la série a eu raison de moi, et c’est avec grand plaisir que j’ai débuté cette saga. L’intrigue est intéressante, l’aventure palpitante, l’écriture fort agréable, les descriptions nous transportent loin, bref, un très bon condensé.

J’ai adoré découvrir l’Ecosse, les highlanders et leurs coutumes. J’ai beaucoup aimé le fait de découvrir tout cela au travers des yeux d’une « novice« , étrangère. J’ai aimé la subtilité des sentiments qui s’éprouvent pour chacun des personnages, et leur complexités. Sans spoiler : comment réagir loin de son époux ? Comment survivre à une autre époque ?

Mais l’héroïne n’est pas si novice, et ces connaissances lui facilitent bien la vie. Elle n’a pas la langue dans sa poche et de fait l’aventure avance très vite. Un personnage moins extraverti aurait peut être eu l’effet de ralentir les actions (ce qui pour ma part m’aurait bien plus). Je ne pourrais pas encore dire si l’auteur n’a pas exploité entièrement son sujet ou si d’autres aspects de ce que j’attends arriveront dans les prochains tomes. Pour l’instant, je me sens encore au début de l’aventure de Claire (oui oui, même après 855 pages !) et j’ai hâte de découvrir la suite, mais je me questionne quant à la longueur de la saga (13 tomes), et j’ai peur de vite me lasser du personnage principal.

Série

J’ai commencé par regarder 3-4 épisodes avant de me lancer dans le livre, et après lecture la série m’a semblé très fidèle au début. Pour certaines choses la série se prend des libertés (exemple avec le personnage du père Bain) mais rien de bien choquant.

La musique, les acteurs, les décors, apportent ce petit plus de magie qui pourrait manquer à votre imagination (si comme moi vous ne connaissiez rien des Highlands). J’ai donc presque autant apprécié la série que les bouquins.

Presque. Dans la série je n’ai ni aimé Claire (jouer une héroïne de 27 ans quand on en a 36… je veux bien mais bon, crédibilité -1), ni aimé certaines modifications qui ressemblent à des raccourcis, probablement pour augmenter le rythme dans les épisodes mais j’ai trouvé que cela ne servait pas l’histoire (dans le dernier épisode la scène de l’abbaye tournée en Ecosse au lieu de la France et le twist final lâché sur le bateau m’ont donné une impression de bâcler).

Rien de bien méchant en soi, mais pour le coup je n’hésite pas en disant que j’ai préféré le livre à la série et ce malgré une musique géniale et un Sam Heughan qui fait rêver 😉

J’ai eu écho d’une saison 2 plus en longueur, j’espère que cela témoigne d’un souci plus marqué des détails !
Publicités

5 réflexions au sujet de « Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan – Diana Gabaldon »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s