Livres

Les Vivants, tome 1 – Matt De La Peña

les vivants
17/20

 

 

Synopsis

Shy est un jeune américain, d’origine mexicaine, vivant dans un quartier pauvre. Sa grand-mère vient de contracter une horrible nouvelle infection, la maladie de Romero. Pour aider sa famille financièrement, il choisit de passer son été à travailler sur un luxueux navire de croisière, mais dès sa première semaine un accident va assombrir le tableau. Alors qu’il se remet à peine de l’incident, un étrange homme en noir semble le suivre sur le bateau. Jusqu’à ce que le pire arrive.

Mon avis

J’avoue : j’ai choisi ce livre uniquement pour sa couverture ! J’ai vu « navire » dans le résumé et une vague géante sur la couverture et mon cerveau s’est arrêté là, pas besoin d’aller plus loin pour savoir que je vais adorer. Parce que malgré tout, je n’ai pas beaucoup lu de livre sur les catastrophes et la survie qui en découle. Dans les dystopies on est imprégné dans un monde qui a déjà été ravagé, et on ne s’attarde pas tellement sur la survie puisque les personnages vivent dans ce monde depuis un moment déjà.

Ici, on découvre un jeune homme qui flache sur de jolies filles, qui est ouvert d’esprit malgré le milieu aisé qui lui donne du fil à retordre, un jeune que la vie ne semble pas avoir épargné et qui pourtant va devoir faire face à bien pire qu’il n’aurait jamais pu imaginer. Le héro est attachant, car pas infaillible, et ce même sans l’aide de la narration à la première personne (qui peut franchement être agaçante), et la « beauté » des personnages (si superficiel dans certains bouquins) est expliqué de façon logique ici, ce que j’ai trouvé plutôt malin. En clair, ce que je reproche en général aux livres dédiés aux jeunes adultes n’est pas présent dans ce roman.

Je rappelle que je suis une grande fan des scènes d’expositions, j’adore qu’on me présente un nouveau monde, de nouveau personnage, de nouvelles aventures, et plus l’auteur prend son temps mieux ça me va (globalement). Ce premier tome pourrait paraître long si l’on s’attend d’entrée de jeu à avoir des réponses quant à cette fameuse maladie (il ne faut pas être un génie pour comprendre que l’intrigue principale va tourner autour de ça), mais voilà, l’intrigue s’inscrit dans ce schéma particulier du voyage en bateau qui tourne à la catastrophe, et ce premier tome est beaucoup centré sur ce deuxième aspect (même si l’intrigue se déroule tout du long du livre, l’action autour de ce sujet ne reviens que les 80 dernières pages). Oui, l’auteur aurait pu rallonger un peu cette partie, qu’on ai pas l’impression qu’elle sorte de nul part.

Pour ma part, ce premier tome est très très bon, bien écrit, entrainant, les situations bien décrites, intéressantes, les personnages sont riches de personnalité pour le peu qu’on les côtoie, et même si ce livre n’est pas un coup de cœur, mais presque, je le recommande à tous les amoureux des histoires du type « naufragés« . Comme le second tome sera plus en rapport avec la maladie de Romero (on s’arrête sur le choix du nom de la maladie ou on garde la surprise pour le prochain tome ?) je pense que l’histoire se modifiera complètement, on aura peut-être un peu trop l’impression de deux histoires distinctes, mais je ne me prononce pas avant de l’avoir lu (ce qui ne saurait tarder).

Qui est vivant, pourquoi, comment ? A vous de le découvrir !
Publicités

Une réflexion au sujet de « Les Vivants, tome 1 – Matt De La Peña »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s