Livres

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Ransom Riggs

Miss Peregrine et les Enfants particuliers - tome 1
15/20

Synopsis

Jacob est un ado comme les autres, excepté qu’il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d’enfants qu’il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu’il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s’accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire.

Mon avis

Le personnage principal, un adolescent américain contemporain, m’a beaucoup touché. Déjà parce que son histoire se rapproche de ce qui m’intéresse dans mon futur travail de psychologue, à savoir le traumatisme, mais aussi parce qu’il est plein de failles, n’est pas un héro fort, vaillant, super canon qui tombe les filles. Il fait vrai, comme un témoignage de quelqu’un qui à vu quelque chose qu’il ne peut expliquer, et ça le rend fou.

Toute cette première partie du récit est pour moi très bien réussie. On découvre des petits bouts d’histoire des enfants particuliers au travers des histoires du grand-père de Jacob et de ses photographies et en parallèle on suit les épreuves de Jacob. Et quand survient le moment du voyage initiatique vers une mystérieuse île, cela s’imbrique parfaitement dans l’histoire.

Mon problème avec ce livre arrive un peu après l’arrivée de Jacob et de son père sur cette île. Quand nous détenons enfin la réponse à la question : Jacob est-il fou, ou son grand-père disait-il la vérité ? Et bien après cela j’ai trouvé le récit inintéressant. J’ai trouvé Emma stupide, Peregrine absente, les enfants fadent et trop simplement décrit, presque sans personnalité et leur particularité pas spécialement bien employé. Bref, une belle déception.

Pourtant l’univers inventé est très original, complexe, mature, comme je les aime, et le parallèle avec la Seconde Guerre mondiale est pour moi très important, et bien maîtrisé dans le contexte de l’histoire.

Avant de savoir si je vais me lancer dans la suite j’irais donc voir le film. Peut être ce nouveau support me permettra d’apprécier différemment les enfants particuliers (notamment Emma) malgré les grosses différences dans le scénario, visibles dès la bande annone (je ne suis pas contre, j’aime autant une adaptation fidèle qu’originale, du moment que le film est bon).

Je suis la seule à avoir flippé devant les photos des estres ? (Pour ma défense il faisait  nuit)

 

EDIT : Le film

Depuis l’apparition de la bande annonce j’ai toujours reculé le visionnage du film, me disant que si la fin du livre m’avait déçu, le film ne pourrait pas vraiment remonter le niveau.

J’avais en partie tord, car le film à ceci de bien qu’il exploite beaucoup plus les pouvoirs des enfants (surtout lors de la dernière partie) et approfondit leur caractère (sauf pour Horace, ce qui est dommage car dans le livre son caractère taciturne est juste génial et en adéquation avec sa particularité).

Les acteurs ont globalement été plutôt bien choisi, les décors bien respectés, et même si des parties du récit ont été supprimé, comme l’importance des marécages et l’homme momifié dedans (qui a droit à sa photo quand même quand Jake arrive dans l’hotel Priest Hole), ce sont des parties qui ne servaient pas tant le récit et qui donc ne manquent pas vraiment.

Mais franchement… Déjà que je n’étais pas fan de Samuel L Jackson mais alors là… Les Estres ont perdu toute crédibilité ! A aucun moment on ne comprend pourquoi les enfants ont peur d’eux. Des Sépulcreux pourquoi pas, même si la peur n’a pas été transmise au spectateur. Cela est surement dû à l’orientation du film, à savoir pour un public jeune, mais il en ressort pour moi une grande déception. Surtout si l’on s’arrête sur certains détails comme les lentilles blanches pas effrayante, les yeux des enfants particuliers dans un joli plat au milieu de la table, les pâtes en fausse fourrure de l’Estre loup garou ou je ne sais quoi… Là où Burton à voulu mettre sa marque de fabrique, j’ai trouvé que ça détonnais avec l’ambiance du livre. Juste mention spéciale pour les jumeaux qui m’ont bien fait rire quand même.

Alors à ceux qui n’ont pas lu le livre, peut-être ses éléments ne vous dérangent pas, mais pour moi tout ce qu’il y a de bien dans ce film ne vient pas tant de Burton que de Ransom Riggs !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Miss Peregrine et les enfants particuliers – Ransom Riggs »

  1. Je suis d’accord Emma est détestable, même dans les tomes suivant! Je peux tellement pas la voir cette pauvre personnage :’) Et pareil pour Miss Peregrine, j’aurais aimé la voir un peu plus ^^ En tout cas j’avais super bien aimé et j’avais trouvé ça super intéressant ! Leur particularité sera utilisées un peu plus dans le tome 2, il me semble 😉 Après j’avoue avoir hâte de voir l’adaptation de Burton mais j’ai peur aussi, je sais d’avance que je serais déçue car ils vont changer des choses…. Même si Ransom avait nié le changement de pouvoir d’Emma. Enfin, non tu n’est pas la seule à avoir eu peur des photos ^^

    – Une chouette anonyme

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s