Cinéma·Livres

Divergente – Roth VS Burger

Synopsis

Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu’elle a caché à tout le monde parce qu’elle a été averti qu’il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l’aider à sauver ceux qu’elle aime. . . ou pourrait la détruire.

Mon avis

  • Film

L’idée de base ne m’a pas plus enchanté que ça. D’ailleurs, toujours dans ma période « ça coûte moins cher d’aller au ciné que d’acheter un livre » j’ai été voir le film et je n’étais toujours pas plus motivé à lire le livre. J’ai bien aimé l’action, les décors, et les acteurs, le fait que Quatre ne soit pas ce mec bien sous tous rapports dont tout le monde est fou amoureux (perso on m’aurait parlé comme ça je faisais un scandale dans la cafeteria XD). J’adore les passages d’entrainement dans les histoires et je trouve que dans le film ça a été bien intégré au reste de l’histoire, l’intrigue continue d’avancer en même temps que Tris découvre sa faction.

Par rapport au livre, j’ai carrément adoré le principe de la Divergence, qui diffère un peu il faut le dire de ce que l’auteur avait mis en place, mais je trouve l’idée mieux réalisée et du coup ça rend d’autant mieux à l’écran (Cf : les tests que passe Tris). Plus tard j’ai vu le second film, et là j’ai trouvé ça presque nécessaire de me procurer la trilogie. J’avais trop l’impression d’être passé à côté de quelque chose.

  • Livre

Donc, après ma lecture de ce premier tome, je peux juste dire que le premier film est très fidèle. Et qu’en savoir un peu plus grâce au livre n’était pas mal. Tout comme le film me l’avait déjà montré, si on passe outre la ségrégation et les stéréotypes, l’histoire est sympa, l’héroïne attachante, etc. Mais si je me suis senti si proche de Tris c’est uniquement parce que quand je rêve j’en ai conscience, que je peux modifier mon rêve s’il devient trop angoissant, donc je me suis senti un peu divergente (on peut toujours rêver).

Et puis j’adore souvent les premiers tomes, découvrir un nouvel univers, un nouvel auteur, une nouvelle quête… Mais j’ai eu du mal à m’y plonger entièrement parce que les descriptions des décors m’ont paru très maladroites ! D’ailleurs ceux qui ont lu le livre avant de voir les films, vous y aviez compris quelque chose ? Et ça vous à pas soûlé que Tris utilise le mot Divergente régulièrement juste pour rappeler qu’elle ne sait pas ce que ça veut dire ?

Un premier tome sympa, mais qu’est-ce que j’ai du mal à me plonger dans le second…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s